Rapport de gestion 2020

2020

Vous êtes ici

Comment évoquer l’année 2020 sans faire référence au véritable séisme social, économique et sanitaire auquel nous avons tous dû faire face ?

On connaît le courage de l’homme face au péril, dit-on. Ce proverbe reflète bien notre capacité d’entrepreneurs à avoir su, tout au long de cette crise, s’adapter, innover, faire évoluer nos pratiques que ce soient dans l’accompagnement des publics aussi bien que dans la recherche de nouvelles opportunités.

Durant cette période la fédération des EI AuRA s’est mobilisée pour être à la hauteur de l’évènement pour vous accompagner et vous soutenir mais également faire reconnaitre votre agilité exceptionnelle.

Nous avons notamment tenté de qualifier systématiquement et diffuser le plus précisément toutes les informations vous permettant de passer ce cap : la diffusion de newsletters régulière a permis de tenir informé chaque adhérent aussi bien sur des sujets juridiques et financiers que sur les modalités de reprises ou des sujets RH. Nous avons initié deux observatoires pour contribuer au plaidoyer régional et national auprès des pouvoirs publics.

Au-delà, nous avons réussi, adhérents, dirigeants, CIP, CRE, salariés de la fédération à maintenir les actions régionales et confirmer notre volonté d’innovation : le projet zéro Barrier est devenu le campus des EI et vous avez tous maintenu votre implication malgré un contexte où pour beaucoup la situation de travail même était remis en cause ; le réseau DEMAIN a tenu le cap et atteint ses objectifs d’accès à l’emploi, la fédération a tenu le lead auprès des nouveaux prescripteurs et informé plusieurs centaines d’entre eux de votre performance économique et sociale pour vous permettre des recrutements efficients… pour ne citer que ces actions, mais je n’oublie pas la formation, le déploiement du PIC, le travail de valorisation réalisé auprès des entreprises traditionnelles…

L’année 2020 sera également marquée par la reconnaissance de l’IAE par les pouvoirs publics et son soutien exceptionnel dans ce contexte.

Le FDI de consolidation, développé en deux temps a, rappelons-le, permis dans sa phase 1, d’opérer un effet amortisseur des pouvoirs publics sur notre secteur économique : plus de 100 millions d’euros ont été rapidement injectés auprès de l’ensemble des SIAE.

Dans sa phase 2, l’État a maintenu le cap de croissance défini par le pacte ambition et conforte par cet investissement son implication et sa conviction que les EI/ETTI sont des acteurs économiques essentiels à la création d’une société inclusive et durable, au service de l’humain.

Le travail réalisé par la fédération nationale est exemplaire dans la capacité de mise en œuvre de ces FDI et nous tenions à souligner cet investissement. La mobilisation des EI/ETTI et la réactivité dont nous avons fait part pour marquer l’essai et démontrer notre force entrepreneuriale à relever le défi du changement d’échelle reste la force principale de notre réseau : revenir sur l’année 2020, c’est aussi souligner cette réussite collective.

A l’heure où j’écris ces lignes, le contexte reste fragile malgré quelques raisons d’espérer, mais, si tout n’est pas encore définitivement derrière nous, finalement, peu importe, vous nous avez appris en 2020, mieux encore qu’Albert Camus ne puisse l’exprimer que “La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent.”

                                                                                                                         Laurent CARRIER

                                                                                                                       Président