Destination Clermont-Ferrand, l’un des volcans de l’inclusion, avec Le Biau Jardin et Job’Agglo

05 juillet 2021

Vous êtes ici

Les 17 et 18 novembre, la fédération des entreprises d’insertion donne rendez-vous à ses adhérents et partenaires à Clermont-Ferrand pour son 11ème congrès. Cette ville, au cœur du Massif central, est aussi une terre d’entrepreneurs engagés. Ainsi, allons à la rencontre des entreprises du Biau Jardin et de Job’Agglo et de leurs équipes.

Le Biau Jardin, une entreprise d’insertion de maraichage biologique qui pousse

Gilles Lebre dirige depuis de nombreuses années Le Biau Jardin, installé à Gerzat dans la proche périphérie de Clermont-Ferrand. Cette entreprise d’insertion, organisée sous forme de SCIC, travaille dans le domaine du maraîchage biologique. S’appuyant sur une surface agricole de 17 ha, Le Biau Jardin revend sa production en circuits courts via trois canaux : la vente en direct dans une boutique à la ferme, la vente en demi-gros et la livraison de paniers en direct dans une cinquantaine de lieux de dépôts.

Cette dernière activité s’est fortement développée avec la crise sanitaire, ces derniers mois. C’est pourquoi, Le Biau Jardin a déposé un dossier FDI axe 2 en novembre dernier. Plusieurs chantiers sont depuis lancés : achat de machines agricoles, nouvelles structures pour s’adapter au changement climatique, transformation d’une maison attenante en zone d’exploitation et d’habitation pour les salariés en parcours d’insertion… L’entreprise, qui accueillait en 2020 quatorze salariés en parcours d’insertion, a déjà accueilli deux salariés supplémentaires en début de l’année.

Job’agglo, un ensemblier engagé contre les discriminations

Job’agglo est un ensemblier regroupant une entreprise d’insertion, une entreprise de travail temporaire d’insertion, un chantier d’insertion et deux associations intermédiaires. Le groupe, installé depuis sa création en 1991 dans les quartiers nord de Clermont-Ferrand, a fait de la lutte contre les discriminations son credo. Pierre Camminada, le directeur de la structure, aime à rappeler qu’ils accueillent aujourd’hui plus de cinquante-et-une nationalités. Ils travaillent ainsi en très grande partie avec des personnes issues de l’immigration (75% des salariés en insertion de l’année 2020 sont nés à l’étranger) et ont développé un accompagnement adapté (cours intensifs de FLE, accompagnement sur les savoir-être et les repères professionnels).

L’ensemblier, grâce à ses cinq structures, investit des champs très différents comme ceux de la propreté, des espaces verts, du bâtiment, de la mobilité durable ou du travail temporaire. Il s’est aussi développé l’année dernière sur un nouveau territoire : celui d’Issoire. Forte de cette dynamique de développement, l’entreprise affirme son souhait d’accompagner toujours plus de personnes en parcours.

Alors, rendez-vous à Clermont-Ferrand pour rencontrer d’autres chefs d’entreprise engagés !