Baromètre de la situation des EI et ETTI en AuRA début 2021

01 mars 2021

Vous êtes ici

Un an après le choc du premier confinement, prendre le temps de l’analyse et de la réflexion : où en sont les entrepreneurs sociaux inclusifs de nos territoires ?

Consulter le baromètre et sa synthèse en pièce jointe.

Le contexte de réalisation du baromètre

Ce baromètre cherche à comprendre tout à la fois l’impact de la crise sanitaire sur le taux d’activité, le projet social, les modalités d’accompagnement de crise et l’innovation sociale durable des entreprises d’insertion (EI/ETTI) … mais également le moral, la force d’engagement et les perspectives des hommes et femmes de notre réseau. Au-delà du besoin de la fédération de s’assurer une vision objective de ses adhérents dans une période si complexe, il s’agit d’analyser la force d’un mouvement entrepreneurial, et sa capacité de rebond pour construire, à long terme, une économie durable, inclusive et solidaire, convaincue du devoir d’agir dans ce contexte nouveau.

Nous avons collecté les informations auprès de 48 adhérente.s sur 74 au moyen d’un questionnaire en ligne entre le 21 janvier et le 05 février 2021. Le taux de réponse est donc de 72%

Nos conclusions

Ce baromètre souligne la capacité de résilience du secteur :

  • Des indicateurs économiques globalement peu dégradés
  • Des nouvelles modalités d’accompagnement sociales consolidées à la suite de la période de crise
  • Une capacité financière globalement solide

Et au-delà, les EI/ETTI démontrent leurs capacités renforcées de répondre aux enjeux d’avenir par une croissance économique créatrice d’emploi avec notamment cet objectif symbolique de 222 emplois crées en 2021 pour 48 entreprises seulement.

Il est indéniable que ces éléments sont confortés par un engagement et un investissement de l’État sans faille durant la période que ce soit en soutenant les EI/ETTI en tant qu’acteurs économiques (PGE, chômage partiel…) tout en prenant en compte leurs spécificités sociales et territoriales avec le FDI rebond 1 et 2.

Mais soyons réalistes et prudents, ces éléments ne doivent pas cacher des situations d’entreprises extrêmement diverses avec un nombre non négligeable d’entreprises en difficultés voire dans une situation critique.

Si le soutien de l’État permet un véritable effet amortisseur sur l’impact de la crise, il ne saura résoudre à long terme l’endettement contracté par les EI/ETTI que seule une croissance économique forte pourra absorber.

Cette croissance devra être, plus que forte : elle se doit d’être durable, solidaire et inclusive, ce baromètre nous permet d’espérer que les EI/ETTI feront leur part.